En passant par la Lorraine....

Publié le par Raymond Lévy

Quelques eurocrates fanatiques voudraient voir les nations disparaître au profit d'une Europe des régions. Nos gouvernants pratiquent une Europe des abdications....

Le président de la République a dynamité sans même en avoir conscience l'expérience la plus réussie d'une coopération régionale transfrontalière en imposant autoritairement son découpage des régions. L'Elysée ignorait visiblement que les Länder (= les Etats fédérés allemands) de Sarre (Saarland) puis de Rhénanie-Palatinat (Rheinland-Pfalz), la région française de Lorraine, le grand-duché de Luxembourg, la province belge de Luxembourg puis la totalité de la Wallonie et les territoires germanophones de Belgique, ont constitué et développé depuis des années une structure commune groupant leurs actions économiques, culturelles et universitaires. Cette structure est connue sous le nom "Euro-Région SAR-LOR-LUX". Quel sera son sort après la disparition de la région Lorraine, absorbée dans un ensemble sans volonté commune? On peut supposer que les élus alsaciens, quoique non partie prenante, auront de la sympathie pour la région SarLorLux, mais peut-on imaginer que les élus champenois se sentiront impliqués? Que pensent nos partenaires allemands, belges et luxembourgeois d'un président si désinvolte envers une coopération transfrontalière dont il eût du, au contraire, vanter le modèle?

Une chanson ancienne avait ces paroles:

"En passant par la Lorraine, avec mes sabots, dondaine, j'ai rencontré trois capitaines..."

Voici la chanson moderne:

"En piétinant la Lorraine, avec mes gros sabots, dondaine,

J'y perdrai les prochaines élections, avec mes gros sabots,dondaine !"

Raymond Lévy

Commenter cet article