Principes élémentaires de justice pénale

Publié le par Raymond Lévy

Idées reçues et contradictoires, collationnées sous forme de bêtisier en 1975 lorsque j'étais juge d'instruction.

1°/ La Police a toujours tort.

2°/ Le juge d'instruction a toujours tort.

3°/ Le procureur de la République a toujours tort :

- ou bien il est du même avis que le juge d'instruction, qui a tort;

- ou bien il n'est pas du même avis, et il a tort parce qu'il doit soutenir ses collègues.

4°/ Si une infraction vient d'être commise et que son auteur a pris la fuite, il est de bon ton de s'exclamer: "Mais que fait donc la Police? Il y a un bon quart d'heure qu'elle a commencé son enquête, et elle n'a pas encore arrêté le coupable!"

5°/ Les prisons sont remplies d'innocents.

6°/ Tout coupable qui entre en prison devient innocent.

7°/ Tout innocent au sens de l'article précédent est un martyr qui a droit au soutien de l'opinion publique.

8°/ Toute personne incarcérée doit immédiatement se proclamer victime et écrire au président de la République en invoquant le sort de sa femme et de ses enfants qui vont mourir de faim.

Si on lui reproche précisément d'avoir abandonné sa femme et maltraité ses enfants, aucune importance. Il faut avoir l'esprit tordu d'un juge ou d'un policier pour relever ce genre de contradiction.

9°/ Tant qu'un suspect n'est pas arrêté, la Presse et l'Opinion proclameront que cette canaille devrait être exécutée sommairement et publiquement.

Après l'arrestation, la Presse et l'Opinion assureront que c'est une honte de garder en prison des gens alors qu'ils sont innocents, traumatisés dans leur enfance ou bien n'ont pas eu d'éducation, et qu'il faut les absoudre.

10°/ Tout condamné est victime d'une erreur judiciaire.

11°/ La victime est toujours un odieux personnage:

- si elle est morte, il faut faire son procès et l'accuser de tous les vices pour défendre l'accusé;

- si elle est en vie, elle est horrible parce qu'elle ose être du même avis que l'accusation.

12°/ Tout est toujours de la faute de la Société. Mais aucun de ses membres n'a à se reprocher quoi que ce soit : les criminels n'avaient qu'à rester honnêtes !

13°/ Plus la plaidoirie est longue, plus la cause est mauvaise.

14°/ Bien qu'étant des victimes, des innocents, des martyrs....les gens qui sont en prison sont coupables de coûter cher aux contribuables.

Chacun appréciera si les mentalités ont changé depuis 1975.....

R.L.

Commenter cet article

YdK 05/06/2015 18:29

EXCELLENT!!!