Continuez, monsieur le Président !

Publié le par Raymond Lévy

Un article du Figaro, relayé sur internet, est intitulé : "Pourquoi la France ne fait pas rêver les réfugiés". Il révèle que, sur les 24.000 réfugiés dont François Hollande avait accepté de devenir le sous-traitant pour l'Allemagne, seuls 600 sur les 24.000 attendus sont venus, et certains sont déjà repartis en Allemagne ou ailleurs !

L'article donne plusieurs raisons : les démarches sont compliquées en France (mais pas forcément beaucoup plus simples ailleurs....), la situation économique de la France n'est pas attractive, le taux de chômage est dissuasif et offre peu de chances aux réfugiés de trouver un emploi durable (comme le développement du même nom...) et un logement, dont nous manquons, et la France n'a plus beaucoup de rayonnement.

Plus marginalement,certains réfugiés sont des universitaires qui ont des réseaux d'amitié professionnelle dans d'autres pays que la France, dont les universités auraient peu de relations (selon l'article du moins, la réalité est plus nuancée et plus complexe) avec les universités étrangères. Lesdites universités auraient peut-être eu plus de rayonnement à l'étranger - ce qui implique quelques dépenses - si le gouvernement de M.Valls n'avait pas pompé les fonds de roulement des universités pour tenter de renflouer le budget général (sans y parvenir, bien sûr).

Bref, nous n'allons pas être submergés par un tsunami de réfugiés, comme les médias nous le faisaient craindre tout récemment. A quoi devons nous cette grâce ? A la politique de monsieur le Président de la République et de son gouvernement (et aussi à celle de M. Sarkozy avant lui) qui a fait de la France un pays en stagnation économique et sociale, pour ne pas dire en régression. Nous sommes en régression mais c'est un secret. Seuls le chômage et le désastre économique nous protègent de l'invasion redoutée : vous avez raison d'avoir brillamment compris cela, monsieur le Président, et de vous apprêter à faire don de votre personne une nouvelle fois pour protéger la France de l'invasion par une politique économique et fiscale d'étranglement, seule capable de sauver notre pays des menaces venues de l'étranger ! Seul un énarque pouvait trouver cette astuce : le marasme et la faillite sont une protection très dissuasive, et suffisent à sécuriser nos frontières. Bravo ! Génial ! Continuez, Monsieur le Président !

Publié dans Politique - Humour

Commenter cet article