Espace Schengen :Requiescat in Bello !

Publié le par Raymond Lévy

Panneau frontière à MENGEN (frontière Prusse-Wurtemberg)
Panneau frontière à MENGEN (frontière Prusse-Wurtemberg)

Un dernier pays vient de rétablir des contrôles à ses frontières : la Suède, qui estime son ordre public menacé par l'afflux des migrants. L'Autriche, les pays d'Europe de l'Est et du Sud-ouest, ont rétabli des contrôles voire érigé des murs de béton ou de barbelés. Il a suffi d'un discours de madame Merkel, habituellement plus prudente, en quête de bras pas chers pour l'industrie allemande, pour faire sauter l'un des pivots de l'Europe de la Pensée Unique germano-bruxello- washingtonienne. Même l'Allemagne a du faire machine arrière. Les pays d'Europe s'agressent verbalement et leurs citoyens sont en guerre contre les financements et les contraintes de l'immigration. Le système ne s'en relèvera pas, ou pas tel qu'il était. Cette situation résulte de la guerre, ou plutôt des guerres, au Moyen-Orient, et des agressions de Daech. C'est pourquoi on ne peut pas souhaiter à l'espace Schengen de reposer en paix (requiescat in pace) mais de reposer en guerre (requiescat in bello). Il faudra certainement, lorsque nous sortirons de cette situation, et ce n'est pas pour la semaine prochaine....limiter l'usage de cette liberté de déplacement transfrontalière aux ressortissants des Etats de l'Union Européenne. On notera avec intérêt que la Grande Bretagne, qui attire une majorité de migrants, n'a jamais adhéré aux conventions Schengen, et envisage même de sortir de l'Union.

Pendant ce temps, nous Français nous nous apprêtons à voter pour élire nos représentants dans les exécutifs de régions nouvellement créées artificiellement, et pour lesquelles nous n'éprouvons aucun sentiment d'appartenance. Qui peut croire un seul instant que, dans ce contexte, nous allons voter en fonction des seules réalités locales, sur lesquelles les partis dominants ne font même pas campagne? J'ai pu lire un questionnaire d'un institut de sondage, qui demandait -parmi d'autres considérations - si nous allions prendre en considération le résultats des exécutifs régionaux. Lesquels ? La nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie-Flandre-Artois-Hainaut-Boulonnais-et-cetera, dont j'ignore même le nom qu'elle va prendre, n'existe pas encore, sauf comme circonscription électorale. Comment aurait-elle des résultats à me présenter? Les résultats de l'exécutif picard? A quoi bon, il disparaît, et les têtes de listes qu'on me propose n'en faisaient pas partie, donc leurs résultats ne sont pas une considération pertinente. Les résultats de l'exécutif de la région Nord-Pas-de-Calais? Comment les connaîtrais-je ? Je vivais en Picardie, je ne suivais pas les politiques régionales du Nord. J'ignorais l'existence de monsieur de Saintignon jusqu'à ce que j'appris qu'ils se proposait à mon suffrage comme tête de liste du Parti Socialiste - je ne sais même pas si ce parti a des chances de simplement subsister après les prochaines élections, si l'on en croit les annonces défaitistes des médias. Je connaissais par contre l'existence de Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon, mais il paraît qu'ils ne sont ps dans le même parti et n'ont qu'une homonymie en commun. Qu'est ce que j'ai, "Moi, Electeur" (et non pas "Moi, Président...") comme élément pour déterminer mon vote aux élections régionales? Comme tout le monde : des éléments nationaux et internationaux, qui pèseront (ne soyons pas hypocrites: qui pèsent sur le choix que je vais exprimer).

Publié dans Politique - Humeur

Commenter cet article