Vitesse : sortie de route de Nicolas Sarkozy

Publié le par Raymond Lévy

Route sans radar......
Route sans radar......

Hier, nous avons appris que Nicolas Sarkozy a une idée lumineusement géniale pour réduire les servitudes des policiers et des gendarmes, à défaut de compenser les saignées qu'il a infligées lui-même à leurs effectifs. Accrochez vos ceintures : il veut faire constater les excès de vitesse par les employés des sociétés d'autoroute ! Or, ces employés sont là pour nous aider et non pas pour nous menacer de répression : la relation entre les automobilistes et ces employés va donc se dégrader et devenir une relation de méfiance, alors qu'on nous dit qu'il faut retrouver du liant social. Ensuite, il s'agit de brader l'autorité de l'Etat en la galvaudant à des agents de sociétés privées. L'ordre public, la constatation et la répression des infractions sont des attributs de la puissance publique, en général l'Etat, parfois les communes par les polices municipales ou les gardes champêtres, au pire d'organismes qui furent étatisés, comme les contrôleurs des chemins de fer. Personnellement je refuserai toujours que quelqu'un dont je suis client prétende avoir une autorité sur moi, et si le cas se produisait, je n'hésiterais pas à l'arrêter en flagrant délit d'usurpation de fonctions et à le déférer à un officier de police judiciaire (un vrai!). Une telle proposition relève d'un démantèlement de l'Etat et d'une obsession de transferts au privé. Au même moment, le même Nicolas Sarkozy, avocat de son métier, exige que l'institution judiciaire viole le secret de l'instruction, pour lui dire s'il a été géolocalisé dans l'affaire dite "Air Cocaïne", et pourquoi. Il n'est pas partie à la procédure, et ne peut donc en demander aucune communication, à moins de se faire désigner comme avocat d'un inculpé.....ce qui parasiterait le temps de son activité politique. Ses propositions risquent de le décrédibiliser gravement. Espérons pour lui que son entourage sera capable de le recadrer, sinon, ses candidatures à la primaire et à la présidentielle apparaîtraient déjà bien compromises.

Publié dans Politique - Humeur

Commenter cet article