Les petits fours du gouvernement nous protègent

Publié le par Raymond Lévy

Annulation de crédits
Annulation de crédits

Sept jours après les attentats de Paris et leurs cent-trente-morts, était pris un décret n° 2015-1514 du 20 novembre 2015 portant transfert de crédits, publié au Journal Officiel de la République Française n°0271 du 22 novembre 2015. Il annule 850.000 euros de crédits destinés pour moitié à la Police Nationale et pour moitié à la Gendarmerie Nationale, et les transfère à la Direction de l'action du Gouvernement, Coordination du travail gouvernemental.

Autrement dit,selon le "Canard", aux petits fours des réceptions de ces messieurs-dames qui, littéralement, vivent de notre sang et acceptent qu'il soit versé sans protection. Accessoirement, il fallait que la "Coordination du travail gouvernemental" fût fichtrement mal assurée, pour qu'on jugeat nécessaire de la financer de cette matière et à ce niveau.

C'est tellement impudique et écoeurant qu'on manque de phrases pour exprimer notre sidération. Notre aristocratie dirigeante est devenue exactement comparable à celle de la royauté, qui vivait en partie de pensions versées par "la cassette du roi". A croire qu'elle veut jouir tant qu'elle le peut avant l'avènement d'une nouvelle Terreur.........

Les forces de l'ordre ne remplaceront pas leurs inutiles pistolets mitrailleurs, bons pour le Musée de la Préfecture de Police, par des FAMAS que les armées pourraient leur céder à l'arrivée des nouveaux fusils d'assaut destinés à les remplacer, et ne disposeront pas des moyens qui leur ont été promis pour leur protection et la nôtre, pour les enquêtes et le renseignement. Rappelons que des fonds destinés à cette mission ont déjà été ponctionnés sous le président précédent, par M.Guéant en son temps et non encore restitués. La Gauche met ses pas dans ceux de la Droite.

Je ne souhaite pas qu'il arrive malheur à nos ministres. Mais si cela arrive, je ne souhaite pas non plus m'associer à un hommage en leur honneur, le mot honneur paraissant trop déplacé !

Pour l'instant, il faut po-si-ti-ver, comme disait une publicité, et nous sentir protégés (mais non rassasiés, puisque nous ne les mangerons pas....) par les petits fours du gouvernement !

"Bon appétit, messieurs ! Oh ministres intègres....."

Publié dans Sécurité

Commenter cet article