La Somme minée par une insécurité explosive

Publié le par Raymond Lévy

Le cratère Locnagar à La Boisselle
Le cratère Locnagar à La Boisselle

Je retranscris ci-dessous le communiqué de presse publié aujourd'hui par le mouvement "Debout La France", fédération de la Somme. Je savais que la promesse de ne pas supprimer de services publics en Picardie après la fusion avec le Nord était de la poudre aux yeux, mais je ne savais pas que cette poudre aux yeux était aussi de la poudre à canon !

Communiqué :

Le centre de déminage d'Amiens doit fermer ses portes et serait coupé, en cette année de commémoration de la bataille de la Somme, entre deux pôles à Laon et à Versailles. Il collecte quarante tonnes d'explosifs par an,intervient dans la Somme en trente minutes après alerte, délai multiplié par trois si l'équipe vient de Laon, par six depuis Versailles.

De droite ou de gauche, le pouvoir central abomine l'efficacité et ne sait que créer des "pôles" quand il perd le nord.

Une explosion a encore tué dans l'Aisne ce mois-ci. La sécurité dans la Somme est minée par cette gestion et le mécontentement va exploser.

Zone de concentration maximale de munitions, la Somme mérite une capitale du déminage !

Comme à son habitude, la métropole préfère cacher sous des coquelicots et des bleuets ses erreurs, plutôt que de s'occuper à sécuriser ses terres.

Le mouvement Debout La France (Somme) condamne énergiquement ce projet nocif et appelle les habitants du département à s'y opposer !

Publié dans Sécurité

Commenter cet article