Osbornons-nous à baisser les impôts pour réussir !

Publié le par Raymond Lévy

George Osborne
George Osborne

Le Figaro (Conjoncture) titre "Le Royaume-Uni" (n'oublions pas le trait d'union du Royaume-Uni...)"baisse fortement son impôt sur les sociétés pour attirer les multinationales". Ah quelle perfidie ! Torpiller ainsi la croyance fondamentale des pseudo-élites françaises, que les impôts sont faits pour toujours être augmentés et accroître la prospérité nationale par la création illimitée d'emplois pour les recouvrer et en consacrer le produit à des catégories sélectionnées de citoyens-électeurs ou, mieux encore, d'étrangers qu'on n'a peut-être pas invités, quelle horreur meurtrière ! Imaginez les conséquences, si le pragmatisme anglais l'emporte en termes de réussite économique sur l'idéologisme ranci français (et c'est déjà le cas...) !!!! Ce serait la mort des énarques, au moment où justement un rapport du jury d'entrée à l'E.N.A. pointe le conformisme des candidats et leur incapacité à prendre position sur quoi que ce soit, de peur de ne déplaire....George Gideon Oliver Osborne est chancelier de l'Echiquier du Royaume. C'est quand-même un titre plus élégant que celui de Ministre des Finances (ou du Budget) d'un pays, la France, dépourvu de finances au point que les restrictions obèrent toute politique, qui ne peut plus financer ses campagnes militaires ni ses dotations aux collectivités locales,etc. Il faudra quand même qu'on nous explique un jour pourquoi, plus l'Etat pompe notre argent, moins il en a.....George Osborne, disais-je, a annoncé que le taux de l'impôt sur les bénéfices des sociétés, ou plus simplement impôt sur les sociétés, va passer de 20% à 17%. Ce qui signifie en clair qu'il sera la moitié du taux français de 33,3% ! Nul doute pour nos dirigeants que les entreprises anglaises, qui ne seront pas "boostées" par un prélèvement du tiers, vont s'effondrer au profit de leurs concurrentes françaises......En même temps, les tranches de l'impôt sur le revenu vont être relevées, faisant sortir environ 424.000 Britanniques du revenu minimum imposable. La réduction de l'impôt sur le sociétés fera perdre au Trésor britannique 945 millions de livres (= 1,2 milliards d'euros). Mais comme nous savons que trop d'impôt tue l'impôt, nous ne doutons pas que l'investissement en vaut la peine, et que le surcroît d'activité économique rapportera d'autres produits au Trésor Britannique.

Il y a encore autre chose qu'on ne nous dit pas, et dont les commentateurs français ne se sont pas encore avisés : les institutions européennes imposent des taux minima de T.V.A. (Taxe à la Valeur Ajoutée, ou au Voleur Ajouté?). L'un des bienfaits du BREXIT ( Britain Exit), c'est à dire de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne) consisterait à la libérer de ce carcan externe et à lui permettre de baisser ses taux de T.V.A. en desous des taux européens, attirant ainsi sur les îles britanniques de nouveaux commerces et de nouvelles activités....et de nouvelles ressources fiscales ! Goddam ! C'est la ruine assurée de l'autorité de nos oligarques publics !

Publié dans Economie

Commenter cet article