A la papa !

Publié le par Raymond Lévy

L'actualité sidère. Un ancien président de la République sévèrement éliminé par son parti, l'actuel éliminé par son inconsistance et par son effondrement. Un ancien  premier ministre, déjà couronné par les sondages et par la presse, A. Juppé, déposé avant son sacre. Un autre ancien premier ministre, M. Valls, éliminé. Un ancien ministre de l'économie : E. Macron, est couronné par les sondages et par la presse, exactement comme Juppé, présage d'une pareille chute. Syndrome Hillary Clinton : excès d'euphorisants avant la vraie élection. L'opinion a tendance à casser ses jouets. Quid de Macron, quand on aura assez vu sa tête ? L'électorat veut un renouvellement. Nicolas Dupont-Aignan résume :"Ne faites pas confiance à ceux qui vous ont fait souffrir pendant trente ans." Ils ont inoculé des maladies, ils ne les guériront pas. Ce candidat qui réclame l'honnêteté des postulants fait pourtant peu "le buzz" : sauf Mélenchon et Hamon, ne font parler que ceux qu'on soupçonne d'avoir les mains sales. Macron aurait dilapidé des fonds de son ministère. En matière d'influence, il serait financé par des milliardaires qui ont toujours soutenu les politiques rejetées par le peuple et servi la haute finance internationale. François Fillon monopolise les médias par son rapport décontracté avec l'argent public, état d'esprit de nombre d'hommes publics. Ils réalisent laborieusement que cet état d'esprit n'est plus toléré. Marine Le Pen et  ses proches auraient fait rémunérer par le Parlement Européen (où elle n'est pas très assidue) des personnes travaillant directement pour son parti. C'est assez similaire à ce qu'on reproche à François Fillon. Les intéressés avaient une activité non contestée, mais pas celle pour laquelle on les rémunérait. Ambivalence des médias sur le rapport des politiciens avec l'argent : on blâme les suspects, mais on les sert en parlant d'eux.  Les vertueux n'intéressent pas les médias. Etrange. Faire de la politique "à la papa" donne un charme maléfique...

 

 

 

 

Publié dans Politique - Humeur

Commenter cet article