La bague au doigt

Publié le par Raymond Lévy

Nous venons d'apprendre que François Bayrou et Emmanuel Macron, dont aucun des deux n'a de programme connu, s'entendent pour promouvoir cette politique du vide et pour porter une alliance. Il ne s'agit pas d'un ralliement, ni d'une fusion du "Modem" avec "En Marche!", mais d'un mariage électoral, et chacun sait qu'une alliance au doigt indique un statut marital. Cette union, dont on ne sait pas encore comment elle va être consommée, se fait sous le régime de la communauté d'acquêts (de voix espérées) : apparemment, tout est en règle. Après tout, la Loi autorise le mariage entre personnes du même sexe. Ce ménage s'annonce heureux : les scènes de ménage ont précédé l'union, sous forme de tweets de Bayrou dénigrant Macron, qui s'est révélé plus chrétien que Bayrou puisque il était l'offensé et a pratiqué le pardon des offenses. L'autre époux s'est fait attendre avant de prendre sa décision : il voulait d'abord vendre son livre "Résolution française", dont le titre est un chef d'oeuvre d'humour, car F. Bayrou est l'incarnation de l'irrésolution, de l'indécision et de la variation des choix. Ce livre est depuis quelque temps en librairie, mais celle de ma ville n'en a encore vendu aucun exemplaire. Emmanuel Macron - François Bayrou, ça nous donne le sigle EMFB qui  signifie Easy Mobile for Bikers (application de téléphonie mobile pour les motocyclistes), ça devrait être bon pour la communication du tandem (E.M pilote, F.B. sur le siège passager).

 

Publié dans Politique - Humour

Commenter cet article