Dans les mêmes poches

Publié le par Raymond Lévy

 F.Fillon aurait fourni des emplois fictifs d'assistant parlementaires à l'Assemblée et au Sénat à des membres de sa famille. Il veut tisser la preuve d'un travail réel, même si cette tentative ressemble à une toile de Pénélope. Il s'abstient de menacer les policiers et les magistrats. Il dégringole dans les sondages, ce qui ne veut pas dire qu'il perd tout son potentiel électoral. Mais sa mise en examen fait mauvais effet.

 M. Le Pen et  d'autres auraient fourni des emplois fictifs d'assistants parlementaires au Parlement Européen. Elle tempête, elle menace. et reste haut dans les sondages. 

On leur impute pourtant, la même chose : s'être servis  frauduleusement ou immoralement, dans des fonds mis à disposition par les contribuables français. D'accord, en partie seulement pour le Parlement de Strasbourg. La nature des faits est la même, l'effet est différent. 

Mme Le Pen menace les magistrats et veut supprimer l'Ecole Nationale de la Magistrature. Selon des commentateurs Facebook, "les magistrats obéissent au PS". Encore faudrait-il que le PS existât encore...  Les "juges rouges", c'est une vieille lune des années 70. Les premières promotions de ce qui était alors le Centre National d'Etudes Judiciaires se chevauchaient et la promotion précédente faisait adhérer la suivante au Syndicat de la Magistrature, grand snobisme de l'époque. Le système a changé avec des promotions annuelles, qui ne se rencontraient plus. J'ai fait partie de la première promotion annuelle, sur laquelle le SM n'a pas mis son emprise. Les intéressés sont tous à la retraite, ça fait un bail qu'ils n'ont plus d'influence ou se sont dégagés de leurs idées de jeunesse. La magistrature n'est ni sous l'emprise du SM ni sous celle du PS, les magistrats se fichent des partis politiques.  Libres de leurs options, comme tout citoyen, ils ne les traduisent pas dans leur activité professionnelle. Certes des ambitieux ont favorisé leur carrière par des appuis politiques, mais les réformes de statut font que chacun, ou presque,  accède à un grade rarement obtenu il y a quarante ans. La différence d'indice apportée par un accès aux fonctions hors hiérarchie est devenue résiduelle (surtout après impôt ! ). La franc-maçonnerie, pour évacuer un autre mythe, a peu recruté de magistrats, il y en a eu dans la haute hiérarchie. Ceux dont on a on a souffert ont été incapacités par l'effet générationnel. L'USM (on peut regretter la proximité phonétique avec le SM, mais l'USM s'est suffisamment affirmée pour réduire la gêne) a obtenu plus de 70% des voix : l'Union Syndicale des Magistrats est apolitique. Le SM a été très réduit. Reste que les procureurs sont placés sous l'autorité d'un  membre de l'exécutif, le Garde des Sceaux: sa couleur politique change. C'est la principale revendication actuelle : mettre fin à cette absurdité intellectuelle. Impulser une politique générale ne nécessite pas d'avoir la main sur la carrière et la discipline des magistrats. Je suis partisan du rattachement des organes de gestion des carrières, et de l'inspection générale, au Conseil Supérieur de la Magistrature, même si on garde un Garde...Il ne peut pas y avoir de gouvernement des juges, qui n'ont même pas un auto-gouvernement. Ceux qui crient à la soumission des magistrats au PS (ou à un autre) se trompent de cible. Pis : en tapant sur les policiers et les juges, tant au FN qu'à LR, ils repoussent une partie de l'électorat flottant, voire une partie de leurs électeurs. Les erreurs de tir se payent. Les poches des électeurs-contribuables deviennent très chatouilleuses.

Publié dans Politique

Commenter cet article

Lévy 01/03/2017 21:04

Ah non, le Syndicat de la Magistrature, lui, est très politisé, en tout cas ses dirigeants. C'est d'ailleurs pour ça qu'il se casse la gueule.

J M Parnet 01/03/2017 20:49

suite:
diriez-vous aussi du Syndicat de la Magistrature (célèbre pour son "Mur des Cons") qu'il est apolitique ???

J M Parnet 01/03/2017 20:47

Quand j'ai lu :
"l'Union Syndicale des Magistrats est apolitique",
j'ai eu le sentiment d'être à Disneyland ou en train de regarder le film "La La Land", enfin, bref, pas dans la vraie vie !!!