La République évanescente

Publié le par Lévy (Raymond)

Samedi des "manifestants" ont attaqué le palais de justice de Metz, défoncé la porte d'entrée, brisé des vitres, molesté le personnel et blessé le procureur de la République. Il n'y a eu aucune réaction des hautes autorités de la République (qui sont en train de perdre leur légitimité, que les élections municipales n'ont pas retrempée...) et on constate une omerta totale dans la presse nationale.

Il paraît que nous avions une ministre de la Justice, une certaine madame Belloubet. Personne ne l'a vue en cette occasion. A-t-elle été déchargée de son ministère pour se consacrer à de tendres interventions auprès de familles délinquantes, au mépris de la séparation des pouvoirs, comme déléguée spéciale du président de ce qui reste de notre République malmenée? Je l'exhorte  clarifier ses attributions et renoncer à ce cumul d'emplois, en annonçant sa démission des fonctions ministérielles dont elle ne garde, au mieux et à défaut des sceaux, qu'une apparence.

Publié dans Justice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article