Hollande : ça roule ?

Publié le par Raymond Lévy

Hollande : ça roule ?

L'optimiste béat de l'Elysée nous l'a affirmé récemment : "ça va mieux" ! Populairement dit, pour lui ça roule ! N'en doutons pas, puisque il le dit. C'est une aveuglante évidence : pour avoir laissé commettre un excès de vitesse dans le processus législatif, François Hollande va se voir retirer son permis de nuire en 2017. Lui et M.Valls ont voulu passer au feu rouge avec une "Loi Travail" qui a pour finalité de mettre le travail hors la loi, lorsqu'il s'effectuera en indépendant ou en dehors des entreprises du "Grand Capital", comme dirait Georges Marchais, avec plus de truculence que nos tristes gouvernants, qui ne font même pas rire. En fait, c'est le texte endossé par Myriam El Khomri qui va finir hors la loi : il lui reste à être dépecé au Sénat, puis à revenir devant l'Assemblée Nationale après le probable échec d'une commission mixte paritaire, puis à franchir le filtre du Conseil Constitutionnel, le tout, alors que nous sommes à juste un an des prochaines élections. Si ce texte passe, même avec un nouveau coup de force, ce sera juste avant la campagne électorale, ou en plein dedans, avec un effet désastreux. Les nouveaux élus n'auront rien de plus pressé que de s'en emparer pour le refondre ou l'abroger. A moins qu'il ne finisse par être retiré, aussi piteusement que le texte sur la déchéance de nationalité, déconnecté des urgences des Français. En clair, le combat livré par François Hollande, Manuel Valls et leurs troupes, n'a déjà plus d'enjeu crédible. Nous aurons besoin d'un nouveau Miguel Cervantes, pour conter aux enfants et petit-enfants de France la fascination et la geste de gouvernants déconnectés, se faisant gloire de combattre des moulins à vent, juchés sur un Parti Socialiste plus rétif que Rossinante !

En vérité, ça ne roule pas tant que ça pour le Pouvoir : il a réussi un exploit, qui ne se renouvelle que tous les vingt ans approximativement, celui de créer une pénurie de carburants et d'assécher les pompes. Ainsi plus personne ne peut rouler sur les routes françaises.

A propos de routes, avez-vous remarqué comme nos gouvernants, de droite et de gauche, sont déconnectés depuis une ou deux générations des conducteurs ? Malgré (ou à cause de) la multiplication des radars, les limitations de vitesse instaurées depuis les années soixante-dix ne sont pas respectées. En 2014, plus de vingt millions d'automobilistes se sont faits flasher pour avoir dépassé les limitations imposées (imposées avec autant d'efficacité que l'état d'urgence pour réduire les manifestations violentes.....). Précisément, 20.372.785 flashes. Cela démontre une chose : au bout de plus de quarante années de limitations et de répression, les limites instaurées artificiellement et sans concertation (déjà!) ne sont toujours pas entrées dans les moeurs ! Peut-on imaginer un échec plus cinglant de tout ce que la France a compté d'officiels pontifiants et de médias complaisants ? Par curiosité, savez-vous combien il y avait d'électeurs en France en 2014 ? Quarante-quatre millions six-cent mille. Avec un taux d'abstention d'environ la moitié, cela signifie que la France collecte plus de contraventions que de bulletins de vote ! Ce qui n'est peut-être pas sans relation sur le dégoût des électeurs.....

Sur ces vingt millions de flashes, seuls 5% concernent des excès de plus de vingt kilomètres/heure par rapport aux limitations. On nous dit que l'excès de vitesse est une cause de la mortalité routière : mais il s'agit justement d'excès de vitesse commis en majorité par des jeunes alcoolisés ou drogués, souvent dépourvus de permis de conduire, qui ne respectent pas les limites imposées - autrement dit, ces limitations sont impuissantes - et la répression ne fait plus peur à personne, étant trop diluée sur la masse des excès de vitesse insignifiants. Un relèvement les rendrait plus crédibles et plus acceptées, et plus équitablement sanctionnables. Autrefois, il n'y avait pas de limite, puis on a instauré une limite à 100 kms/h, qu'on a cru malin d'abaisser à 90 kms/h, non pour la sécurité, ça a été rajouté après, mais pour limiter la consommation d'essence juste après le choc pétrolier de 1973......alors que les ingénieurs avec qui je déjeunais à cette époque m'affirmaient qu'aucun moteur alors existant n'avait son régime économique à 90 kms/h.

Ne nous inquiétons pas : la pénurie de carburant fait que presque plus personne ne peut circuler. Donc presque plus personne n'a la capacité de commettre des excès de vitesse. C'est une catastrophe pour l'exécutif : les radars ne flashent plus, les recettes de ce racket s'effondrent, c'est autant de moins pour réduire le déficit du budget de l'Etat (mais personne n'y a jamais cru, vu les gouvernants que nous avons depuis bien longtemps.....) et des budgets sociaux, puisqu'on ne fait pas travailler de chauffeurs et de commerciaux qui ne circulent plus...

Mais puisqu'on vous dit que ça roule !!!! Vous ne vouez vraiment pas comprendre ce que vous disent les plus hautes autorités" (démonétisées) ???? "Tout va très bien, Madame la marquise", qu'ils disent ! Horrible détail : c'est nous, la marquise de la chanson !

Publié dans Politique - Humour

Commenter cet article

beugnet ginette 23/05/2016 13:29

je vous livre cette citation : " la France va mieux. Pas mieux que l'année dernière, mais mieux que l'année prochaine " - Coluche
me concernant, vous pouvez voir mon actualité sur Facebook
bien cordialement