Allemagne et Suède: islam et réactions en eau de boudin !

Publié le par Raymond Lévy

Allégorie féminine de l'autorité de la police
Allégorie féminine de l'autorité de la police

Dans un article de Marianne du 22 janvier 2016, signé Eric Conan, la chasse aux femmes par des groupes de migrants de culture musulmane a reçu sa qualification adéquate: un pogrom sexuel. Avec de tels précédents en Suède, qu'au festival de Stockholm on avait envisagé de séparer le public par sexe, ce qui s'appelle une capitulation sans combat. Il est vrai que la lâcheté est devenue une valeur politique, en passe de devenir la valeur dominante, même et surtout chez ceux qui prônent l'égalité hommes-femmes et la laïcité, deux valeurs que ceux que nous accueillons imprudemment haïssent et voudraient faire disparaître. L'article reconnaît qu'elles sont menacées par "une culture fondamentalement hostile aux femmes". Plus question de faire protéger la population par la police : "La police, nulle partout? Elle a simplement fait partout ce qu'on lui demandait: fermer les yeux." Les Etats occidentaux n'assument plus leur mission régalienne d'assurer la sécurité. "Le syndrome de Cologne révèle l'effet liberticide d'une politique d'immigration que les responsables européens n'ont considéré que sous ses aspects économique et démographique pour satisfaire patronat et caisses de retraite." Quand l'angélique Angela déclare :"L'islam appartient à l'Allemagne!", les envahisseurs ricanent, car ils veulent l'inverse: que l'Allemagne appartienne à l'islam.. Malheureusement pour eux, ils vont se heurter, non pas aux gouvernants, mais à des résistances culturelles : les bases de l'alimentation en Allemagne sont le porc et la bière. Mais continuons à croire le dogme de la pensée unique : les migrants enrichissent notre culture de leurs différences......Quand les femmes seront terrorisées et cloîtrées dans leurs chambres, elles pourront pleinement apprécier cet enrichissement culturel ! Un journal hongrois relève que les journalistes allemands sont eux-mêmes sous l'emprise du politiquement correct, et l'éditorialiste du Standart (suédois) nous dit que "les Européens de l'Oust regardent avec des yeux grands fermés la vague migratoire qui les submerge et le compte à rebours des bombes humaines djihadistes....."

Les ex-pays de l'Est, moins stupides que nous, refusent la politique des quotas rêvée par Bruxelles, qui les obligerait à accueillir des migrants dont ils ne veulent pas. Le mépris total des eurocrates pour les peuples et les nations de l'Europe sera le point de départ de la dislocation de la construction américano-bruxelloise et de l'impérialisme illégitime des technocrates "hors sol" et non élus.

Mais rassurons nous, Angela Merkel a fait les gros yeux aux migrants et annoncé un projet facilitant l'expulsion des délinquants étrangers condamnés à une peine de prison, avec ou sans sursis. Attention, cruelle Angela : vous allez vous faire condamner par la Cour Européenne des Droits de l'Homme (et de la Femme?) parce que vous retirerez ces hommes de l'endroit qui leur permet de s'accomplir pleinement dans leur idéal de séparation des sexes rêvée par les islamistes. Le seul endroit qui applique encore strictement la séparation étanche des sexes: LA PRISON !

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article